Judie avait décidé d’être prévoyante. Elle se dit que si elle devait patienter jusqu’au lendemain pour retrouver des plats concoctés par les passants, il fallait qu’elle trouve quelque chose à se mettre sous la dent d’ici là. Alors elle fit le tour du voisinage et tomba sur des plants de champignons qui attendaient sagement d’être récoltés.

 

caxdxzi09xzo.jpg

 

Histoire de voir s’ils étaient effectivement mangeables, elle en goûta un. De toute façon, elle ne risquait pas grand-chose. Pouvait-elle mourir empoisonnée par de la nourriture dans le jeu ? Elle ne savait pas, mais imaginait que non.
– Tu n’es pas dans un quartier du jeu qui te veut du mal.
– Tiens dont ?
– Ce sont les interdits qui sont durs, pas le quartier. C’est un joli quartier, grâce à toi.
– Qu’il ait une bonne tronche parce que je vivais à Newcrest okay… mais il y a vraiment des endroits du Janimju qui sont « mauvais » ?
– Parce que tout est un paradis sur Terre ?
– Non.
– Tu as ta réponse.

 

mb32sjxkxrhy.jpg

 

Bon, ce n’était pas si terrible. Bien sûr, il était préférable de manger chaud et cuit, mais les champignons crus étaient bon en salade également. Judie n’avait qu’à imaginer un filet de vinaigrette parcourant sa gorge, et le tour était joué. De toute façon, elle n’avait pas bien le choix.
Elle continua son chemin en prenant tous les champignons qu’elle pouvait trouver sur son passage. Au moins, ça lui faisait un petit stock. Elle rentra et les rangea dans un placard, avant de se demander ce qu’elle pouvait bien faire de ses journées. Certes, une petite vieille n’avait pas beaucoup d’activité à part regarder le temps passer, mais maintenant qu’elle était jeune à nouveau, elle ne savait pas quoi faire.
– Travailler pour rapidement décrocher une promotion, peut-être ?
Judie fit la moue. Elle n’avait plus travaillé depuis longtemps et l’idée de devoir se tuer à la tâche ne l’enchantait guère.
– Te tuer à la tâche est une exagération. Si je ne m’abuse, tes premières consignes sont de jouer à des jeux vidéo.
– Vraiment ?
– Si tu avais fait attention à ce que le téléphone disait…
Judie était rassurée. Elle n’avait pas encore vraiment à suer pour gagner des pépettes. Mais les jeux vidéo… en dehors de ScrabbleMania, elle n’y connaissait rien.
– Va voir un peu sur l’ordinateur, il y en a de déjà installés.
Judie n’y comprenait rien, mais elle réussit à en lancer un.
– Et je peux noyer un bonhomme ou y’a des consignes aussi ?
– Tu fais bien ce que tu veux, c’est juste un jeu.
Juste un jeu… Judie avait envie de rire. Jaune, évidemment.

 

kldmpia23t4q.jpg

 

Judie passe une bonne partie de sa journée à jouer. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu’elle faisait ni l’intérêt qu’elle avait à le faire, mais elle s’était finalement amusée.
Même si elle n’était pas très regardante sur l’hygiène, elle se sentait sale rien qu’à l’idée de ne pas avoir de douche à disposition. Alors elle se lava comme elle put au lavabo, histoire de se donner bonne conscience. C’était long, de se laver au lavabo.

 

i9gc4sumks54.jpg

 

Concernant le lit, il y avait mieux. Judie passait d’un bon lit bien douillet dans lequel elle avait mis beaucoup d’économies, à une espèce de lit de camp aussi flashy que les vêtements des habitants de Janimju. Autant dire qu’elle redoutait très vite le mal de dos. Mais il fallait bien faire avec.

 

71l578tstyhd.jpg

 

Le lendemain, Judie vida sa réserve de champignons, parce qu’il n’y avait personne pour faire à manger sur le grill du coin. Elle avait mal au dos, et son estomac n’était pas si content de se régaler de champignons. Heureusement que les petits-coins étaient fonctionnels.

 

rv6gz7gwb056.jpg

 

Judie s’ennuyait.
– Peut-être te faudrait-il trouver quelqu’un avec qui jouer ?
– Une colocataire ?
– Si tu as bien compté, il y a quatre pions. A moins que tu puisses faire des enfants avec une demoiselle, c’est un homme qu’il va te falloir trouver.
– Un homme ?
– Oui, tu sais ces petits êtres du sexe opposé.
– …
– On est d’accord.
Alors Judie se mis en quête d’un homme. Le problème, c’est qu’elle n’avait jamais eu à séduire de sa vie. Elle avait toujours vécu seule et était très heureuse comme ça.
– Comment je fais pour demander à un homme de vivre avec moi ?
– Un peu de jugeote, ma vieille.
– Je croyais que je n’étais plus vieille…
– Tu as raison, au temps pour moi. Une jeunette doit savoir comment user de ses charmes, voyons.
– Mouais.
En tous cas, Judie n’était pas vraiment attirée par le genre de la maison. Elle essayait de les suivre pour voir s’il y avait un peu de charme en eux, mais sans grand succès.
– Et s’ils sont tous moches ?
– Ce n’est pas vraiment ce qui compte.
– Ah…
Comment vous dire, à part que ce n’était pas gagné ?

 

q2spmqtfa88q.jpg


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook390
Facebook
YouTube4k
Instagram360
Twitch
Tumblr