Chapitre 31

Lorsqu’il ne venait pas pour passer ses nerfs sur la plomberie, monsieur J regagnait sa place sur le tapis de course. A croire qu’il avait encore besoin de travailler sa personne pour plaire à Judie, même dans l’au-delà.

 

i6xu8tar57ye.jpg

 

Tout comme le faisait Stéphane dans le monde des vivants, en revenant le même soir avec une nouvelle promotion.

 

bxwqheqlm37a.jpg

 

Et comme les progressions allaient bon train dans la famille, Corail avait eu un B à l’école. Elle devait cependant reconnaître que trop travailler lui mettait les nerfs en pelote, même si son caractère ne changeait finalement pas tant du quotidien.

 

one8cgia2d92.jpg

 

Puisqu’il n’était plus autant pris par son travail, c’est Cloud qui se chargea de lui faire faire ses devoirs. Même si pour la forme, Corail râlait, elle était bien heureuse de recevoir l’aide de son oncle qu’elle admirait tant.

 

s9emyetb4cxc.jpg

 

A l’inverse, Seraelle était prise par le travail, et pas n’importe lequel.

 

eeam6gw90zxp.jpg

 

Aussi simplement que pour la naissance de Corail, elle mit au monde un petit garçon cette fois, qu’elle nomma Melwan. Elle ne put cacher sa joie d’avoir une fille et un garçon, tout comme sa mère avait eu le choix du roi* avant elle.

 

lwuqtnzd36p0.jpg

 

Mais entre le manque de sommeil, les couches et les allaitements, elle rentra le lendemain avec une promotion certes, mais surtout avec une furieuse envie d’épouser son lit et d’envoyer paître tous ceux qui se trouvaient entre eux.

 

pkorsdcxp95w.jpg

 

Au bout de ces journées de calvaire, Melwan se manifesta tout guilleret, presque désolé de l’état de sa mère pourtant ravie de l’avoir mis au monde. S’il n’avait pas la grandeur de ses yeux, il avait cependant lui aussi hérité de leur couleur.

 

gnzds9enyjbe.jpg

 

Rapidement, il trouva place aux côtés de sa sœur, lui expliquant qu’il ne comprenait pas pourquoi en étant bébé, ils avaient tant besoin d’épuiser leurs parents.
Corail eut d’abord peur que son frère ne soit pas aussi fort qu’elle. Après tout, si elle avait le caractère de son oncle et la sportivité de son grand-père, Melwan quant à lui relevait surtout du génie. Et les génies n’étaient, selon elle, pas toujours très bien vus, ni à l’aise. Mais il avait tellement la tchatche, qu’ils furent rapidement sur la même longueur d’onde.

 

i7nvggxwg76f.jpg

 

Mais lorsque tout souriait aux Templeton, il fallait bien que quelque chose de négatif arrive. Pas forcément immédiatement, mais c’était inévitable…
Alors qu’il était au travail, l’anniversaire de Stéphane tomba telle la fatalité de la vie. Aussitôt le Janimju l’envoya devant la maison. Voyant ça depuis sa fenêtre, Sera interrogea le jeu.
– Pourquoi tu l’as ramené ?
– Il ne peut pas fêter son anniversaire ailleurs qu’ici.
– Ben t’es gentil mais je croyais qu’on ne pouvait pas manquer le travail ?
– Justement.
– … Tu déco.nnes ?
– Non.
Sera soupira.
– En fait, je t’apprécie quand tu causes pas.

 

k4gimrlcdmf0.jpg