Chapitre 40

Comme s’il avait senti que quelque chose arrivait, c’est Kam qui s’est levé en premier lorsqu’Alice a commencé à ressentir les contractions de l’accouchement. Oui, même dans le Janimju on en avait, mais elles étaient beaucoup plus rapides et beaucoup moins douloureuses que dans le monde de Judie.

 

l0akctl8rdyu.jpg

 

Alors Kam s’est recouché, rassuré de savoir qu’il ne s’agissait pas d’un événement plus grave. Avait-il conscience que son enfant naissait ? Certainement pas.

 

do11dqgmyzl0.jpg

 

Melwan rentrait du travail d’un pas las, sans même remarquer que la famille accueillait une petite Malia.

 

nh46trw1fj8x.jpg

 

Que Tim fut le premier à saluer dans la matinée. Il avait une joie de vivre certaine, et même s’il n’était qu’enfant, il avait déjà l’air bien plus sociable et expansif que la quasi-totalité de la famille.

 

s06m57pi0ac5.jpg

 

C’est en revenant avec sa première promotion, que Kam se rendit compte qu’il n’avait même pas fait la connaissance de sa fille. Il s’empressa de monter à l’étage pour la couvrir de bai.sers.

 

6a278n2uuybf.jpg

 

Mais il se fit rapidement dégager de la pièce : Corail accouchait à son tour.
– Et c’est fini après ?
– Pour moi oui ! Faudra voir avec Kam et Alice si tu veux un autre petit à torturer !
– Torturer, t’es dure.
– Oui ben j’accouche !
– Fais pas comme si tu souffrais.
– Pas d’utérus, pas d’opinion !
– …

 

ioy2331yfrn2.jpg

 

C’est une petite Dune qui rejoint le foyer, déjà admirée par Malia qui ne la quittait pas des yeux lorsqu’elle était soulevée de son berceau.

 

6n4ck7x7msy0.jpg

 

Melwan revint avec une nouvelle promotion tout en maux de tête. Pas de doute, il était le digne successeur de Cloud.

 

cnsyx2okb3nd.jpg

 

Malia grandit quelques jours plus tard et, ayant entendu les adultes parler des catalogues de la commode régulièrement, ce fut vers eux qu’elle se tourna en premier. Qui avait dit que les enfants ne savaient pas s’habiller correctement ?

 

mwwwuwazaadu.jpg

 

Comme convenu, Arthur passait régulièrement chez les Templeton. D’ailleurs, Tim l’adorait. Il passait son temps à lui parler de Dune et même si elle n’était qu’un bébé, il lui racontait qu’il la trouvait fascinante. Et la famille avait bien besoin des émerveillements d’un enfant. Après trois générations, la maison connaissait une nouvelle joie de vivre.

 

oqb419piu5gq.jpg

 

Et la joie de vivre, il allait y en avoir un moment… merci à Tim et Malia, qui s’entendaient déjà comme chien et chat, en plus de parfaitement se compléter. Si Tim était positif dans tout ce qu’il entreprenait, Malia avait le caractère de son père et par déduction, celui des Templeton, bien trempé.

 

7zyjtc22wcz8.jpg

 

Et les choses n’allaient pas se calmer, bien au contraire : Dune avait tout l’air d’avoir le même tempérament que sa cousine. C’était les parents qui allaient être contents…

 

z0oyms0s1otm.jpg