Chapitre 30

Nectarine continuait tellement de faire des pâtisseries H24 qu’elle arrivait maintenant à pondre des tourtes. Pas des tartes certes, mais on n’était pas loin. Au moins, elle nettoyait après ses conneries, maintenant.
rs7y9cuy21pt.jpg

 

A force, ça lui est monté à la tête, elle s’est mis à vider toutes les poubelles de la maison. Bon, y’en n’avait pas beaucoup mais elle nous avait jamais fait ça.
bjwksm1ox3xl.jpg

 

Du côté de Pêche, ça bossait dur pour le labo. Quand je la voyais partir tous les matins avec sa blouse, j’étais trop fière <3
ulbes24rdbdd.jpg

 

Après ça… on a eu comme un p’tit problème. La robe a mis tellement de temps à arriver, qu’en plein mouvement de danse…
mez6a6vepuqw.jpg

 

Du coup, quand on a fini par la livrer, on n’a pas attendu plus longtemps ! Surtout que Samichou avait déjà tourné au gris depuis un moment, manquait plus qu’il nous quitte avant le mariage…
qr22t2ejkgm0.jpg

 

On a aménagé un petit coin dans le jardin pour la cérémonie et on a passé deux trois coups de fil en n’étant pas sûrs de qui se pointerait, comme ça s’est organisé en pleine semaine. M’enfin c’était pas bien grave, j’avais ma robe et mon Samichou.
n4ad3o731ceb.jpg

 

– Mais, ma chérie, tu es toute rayée !
– Comment ça ?
– Ben t’as dû choper un mauvais truc.
– Ah oui tiens. Juste ce qu’il nous fallait !
pea7d91wapbv.jpg

 

– Aïe aïe aïe… tu veux reporter ? Peut-être que j’vais encore vivre quelques jours !
– Haha mais non mon choubidou ! Azy les rayures ça donne un staïle !
2n07a5s5jiwp.jpg

 

Bon, ptètre qu’on était un peu longs à passer au blabla, parce que ça f’sait la tronche là-bas derrière. Ou alors Prune était juste sur les nerfs de voir que Cerise avait osé se pointer. On avait aussi Kiwi, qui se la jouait à la Potiron.
hdv9gour4q3d.jpg

 

– Allez mon amûr d’amûr ! On enfile la bagounette et on fait des bisous <3
– Ça va pas un peu vite ?
– C’t’à dire qu’il faudrait quand même que j’me soigne, je sais pas c’que c’est c’te maladie rayée… ce serait ballot que je clamse PENDANT, nan ?
– T’as pas tort ma choubidoune !
– Alors je te jure fidélité et amour dégoulinant jusqu’à la fin de nos jours ! Et toi ?
– Ben tout pareil !
5h370wsx0n5g.jpg

 

Alors on s’est embrassés…
1jv4xg0daars.jpg

 

… Mais ça bavait tellement que ça continuait de faire la tronche, derrière. Sauf chez Cerise, sur qui ça f’sait bizarre de sourire.
b0nlrn1xacfm.jpg

 

– Zut, on est en r’tard ! C’est fini ?
– Ouaip ! Vous avez loupé les rayures de maman, les bisous dégoulinants, les déclarations d’amour trop romantiques, toussa…
– En même temps quelle idée de faire ça en fin d’aprem en pleine semaine…
– C’est sûr… mais t’es qui, toi ?
– Ta cousine ! La fille de Prune, une triplette, enfin j’ai deux frangins.
– Ah ouais quand même. Remarque c’est vrai, t’as la même tronche que ta mère, c’est violent.
– Ouais, on m’le dit souvent.
wuw2r2ibtex2.jpg

 

Voilà, donc comme on était super logiques dans la famille, ils se sont installés après la guerre, quoi. Et il était possible que Prune soit en train d’engueuler ses gosses pour être venus en fringues quotidiennes.
tsdqdhp352y1.jpg

 

Du coup sa fille, dont j’avais complètement pas saisi le prénom, a fait un saut dans la salle de bain pour se refaire une beauté. Même habillée classe et les cheveux relevés, c’était le portrait de ma chère cousine.
j6xx6dx7lycl.jpg

 

Et puis là, y’a eu une meuf qui a débarqué, toute de jaune vêtue. J’ai pas compris.
v3od1ue6kjv7.jpg

 

– Ah oui, c’est ma fille. Elle est où ta sœur ?!
– Le pif dans ses devoirs, m’man…
– M… Mais ?! qu’est-ce que je vous dis depuis des années ! On fait tout pour être belle, et on squatte au mariage de votre tante !
– Ouais ben écoute…
– Ahem, j’suis devant toi, c’est effectivement mon mariage aujourd’hui, et que je sache, t’as pas été invitée. C’est quoi cette histoire là ?
– Bah, j’t’avais dit que j’reviendrais ! Ben me voilà, avec des filles encore plus belles que les tiennes ! Bon, même si y’en a qu’une sur deux, là…
hf3bxtojlw86.jpg

 

– Non mais elle est toujours là-d’sus ?!
– A qui l’dis-tu ! Hé, Cerise, non seulement ta seule fille présente n’est pas plus belle que les miennes, mais en plus ça compte pas. C’moi l’héritière, c’moi qui choisis la suivante. T’as rien compris à la vie pov’tâche !
– Pfff, je savais que j’aurais dû en faire plus…
– …
oycdq4ir57nt.jpg

 

– Bon ben tant qu’on est sur l’sujet… Nectarine, ma chérie, j’ai une grande nouvelle à t’annoncer !
– Quoi, t’es enceinte ?!
– … Non, pas à mon âge ma puce.
– Pas faux.
– T’as entendu parler du truc de l’héritière ?
– Vaguement.
– Pas grave, j’aurais le temps de t’expliquer. Bref, je t’ai choisie pour me succéder !
tzpzansou21y.jpg

 

A ce moment-là, on a entendu du bruit dans la chambre. Je sais pas si ça l’a inquiétée ou si elle était surprise de mon annonce, mais sa tête a fait une espèce de mixe des deux…
edpkq0squiiw.jpg

 

Avant de découvrir que le temps était venu pour mon Samichou. Le bougre avait dû décider que le mariage était le dernier accomplissement de sa vie, ou co.nnerie du genre.
9149arwuitk3.jpg

 

Alors y’a eu rassemblement dans la chambre, avec des gens qui le connaissait même pas. De l’air, moi j’dis !
nh8vdvi20bh9.jpg

 

Faufau-l’escargot a fini par arriver, en retard comme à son habitude. On avait eu le temps de chialer toutes les larmes de notre corps, avant que mon Sam d’amûr ne se mette à râler comme quoi il allait v’nir nous voir bientôt, de toute façon.
– Ouais mais bon, on vient d’se marier quoi ! Les invités sont même pas tous rentrés que tu clamses ! T’es pas cool !
Bon j’avoue, j’étais pas contente mais juste parce que j’étais triste. Ça peut arriver, non ?
kklnsk8jhmmf.jpg

 

On a mis sa tombe à côté des autres de la famille, il allait pouvoir taper causette avec Mamie Pomme, c’était fun.
– Ça va aller, maman.
– Je sais bien, merci ma chérie. Tu nous connais, j’vais bouder la première nuit où il nous rendra visite et puis ensuite ce sera le dawa sous les draps !
– … Je veux pas savoir. Je te soutiens, mais garde les détails pour toi, quand même.
– Okay…
Voilà. Je m’étais mariée et j’étais devenue veuve dans la même soirée. Et le flambeau était passé.
xhlvo3mxztjf.jpg