Chapitre 38

Il y avait dans le centre-ville du Janimju, celui où allaient la plupart de ses habitants pour travailler ou aller à l’école, de régulières réunions inter-entreprises. C’est à une de ces occasions que Melwan fit la connaissance d’Alice, qui avait fait son entrée parmi les employés de la salle de gym du coin. Et si la jeune femme semblait particulièrement intéressée par l’homme d’affaire, Melwan quant à lui était loin de se soucier de sa Lire la suite…

Chapitre 37

Il fallut un moment avant que le Janimju juge l’anniversaire de Stéphane inévitable. C’est ainsi qu’en pleine nuit, l’intéressé se leva automatiquement sans voir arriver l’événement. Attention aux reins, qu’ils disaient…     Et il pouvait commencer à avoir peur. Peur pour la prochaine étape. Peur d’être, comme Cloud, encore et toujours bloqué sur le terrain d’en face, entre deux visites certaines nuits… Ce n’était décemment pas une façon de passer ses jours en tant Lire la suite…

Chapitre 36

Les jours passaient et Cloud n’était toujours pas décidé à revenir dans la maisonnée, apparaissant en plein jour pour disparaître étrangement la minute suivante. Peut-être se demandait-il s’il avait envie de passer de nouveau son temps dans une maison qui n’avait pas aidé à faire de sa vie un long fleuve tranquille.     Dans la nuit qui suivit, petit Kamillo se mit à tournoyer. Anniversaire vous dites ?     Et monsieur n’avait rien Lire la suite…

Chapitre 35

La réussite de la carrière de Corail engendra un nouvel élan de générosité du Janimju. Juste après son retour à la maison, il y eut un grand bruit dans le quartier. Le petit coin de marché venait de se remplir de meubles en tous genres, même de genres nouveaux. Sera n’attendit pas longtemps avant de demander des explications au jeu, qui lui annonça l’ouverture permanente du troc, ainsi que l’arrivée de commodes dans ses papiers. Lire la suite…

Chapitre 34

De plus en plus consciente des problèmes financiers de la famille, non seulement à cause des factures mais aussi du jeu qui prenait le reste de l’argent de la semaine à chaque fois qu’elles étaient payées, Corail entreprit rapidement de trouver un petit boulot parmi les propositions de Janimju. Elle se tourna vers la vente, certaine que ça n’allait pas être bien dur étant donné son caractère. Et puis, elle brillait tellement à l’école que Lire la suite…

Chapitre 33

Ne souhaitant pas se replonger dans le travail, Stéphane décida de rester à la maison pour s’occuper des tâches quotidiennes, histoire de soulager Sera et Cloud qui devaient se concentrer sur leur carrière respective.     D’ailleurs, Cloud avait décidé de faire le mariole avec sa propre mère. Il fallait dire qu’avec l’âge, il n’avait plus envie de crapahuter, en revenant du travail, à l’autre bout du quartier pour trouver des passants sur qui tester Lire la suite…

Chapitre 32

Avec la mauvaise nouvelle qu’amena Stéphane pour son anniversaire, Sera fut prise de nausées. Mais elles n’étaient pas dues à la déception de sa carrière qu’il devait stopper malgré lui. Non, les raisons étaient tout autres. Et c’est enceinte jusqu’au cou pour la troisième fois qu’elle dut récurer les toilettes, qui étaient dans le plus mauvais état qui soit.     Pendant le week-end qui suivit, Corail et Melwan visitèrent de fond en comble leur Lire la suite…

Chapitre 31

Lorsqu’il ne venait pas pour passer ses nerfs sur la plomberie, monsieur J regagnait sa place sur le tapis de course. A croire qu’il avait encore besoin de travailler sa personne pour plaire à Judie, même dans l’au-delà.     Tout comme le faisait Stéphane dans le monde des vivants, en revenant le même soir avec une nouvelle promotion.     Et comme les progressions allaient bon train dans la famille, Corail avait eu un Lire la suite…

Chapitre 30

Corail était très impliquée dans tout ce qu’elle faisait. Rapidement, elle se mit à ses devoirs qu’elle trouva forts intéressants. Quand on n’avait pas grand-chose à faire dans une maisonnée si petite, la moindre occupation pouvait devenir passionnante. Alors si en plus, on pouvait acquérir des connaissances par la même occasion, c’était tout bénéfique.     La nuit suivante, elle fit la connaissance de Judie, qui avait bien du mal à se faire appeler « Lire la suite…

Chapitre 29

Seraelle vint à bout de sa grossesse sans plus de complication. Il fallait bien se rappeler que dans le Janimju, le temps ne s’écoulait pas de la même manière que dans le monde de Judie. Et si tout était plus rapide, les habitants n’en étaient pas étonnés. C’était tout simplement dans leur programme.     Elle donna tout aussi facilement naissance à une petite fille, qu’elle appela Corail. Et qui rayonnait.     Evidemment, les Lire la suite…

Chapitre 28

Malgré le boulot et les conditions de vies incertaines, l’amour entre Seraelle et Stéphane ne cessait de grandir. Qui aurait pu dire qu’après son début de vie douteux, le décès de ses parents et son premier échec professionnel, la belle aurait pu trouver l’amour et le vivre aussi bien ? Peu de gens sans doute. Et sûrement pas elle-même.     C’était presque comme si sa grossesse lui donnait des ailes. Les nausées ? Elle Lire la suite…

Chapitre 27

Stéphane, bien que paresseux, commençait sa carrière avec une étonnante efficacité. Il ramena rapidement sa première promotion, fier comme un coq.     Tandis que Seraelle dépoussiéra l’échiquier de ses parents, en se découvrant une nouvelle passion. Il fallait bien commencer quelque part, mais c’était une nouvelle facette positive de sa nouvelle vie qui la motivait particulièrement. Intérêt légué par Judie ? Certainement.     Cette fraîcheur retrouvée fut fortement bénéfique à l’amélioration fulgurante de Lire la suite…

Chapitre 26

Malgré sa reprise en main, Seraelle stagnait à son boulot, après plusieurs promotions. Rapidement, elle se retrouva débordée et pour la première fois depuis qu’elle avait choisi cette voie, elle n’était plus très sûre que l’art culinaire lui convienne. Et si elle avait choisi ça par dépit ? Si c’était simplement sur un coup de tête à cause du fait qu’elle n’avait aucune autre idée ? C’est ce qu’elle se disait de plus en plus. Lire la suite…

Chapitre 25

– Alors, elle a changé ta sœur ? – Un peu, faut croire… en tous cas elle a arrêté de se traîner aux quatre coins du terrain pour chialer, c’est déjà ça. Elle a fait la tronche en revenant avec sa promotion, mais c’est parce qu’il lui faut du temps pour accepter de se bouger le fion je pense. – Okay…     Malgré sa réponse, Cloud n’était pas mieux loti que le reste de Lire la suite…

Chapitre 24

Sera tentait de s’investir dans sa carrière, en cuisant à présent le poisson au grill. Mais comme il fallait bien commencer quelque part, les bourdes eurent lieu, et ce n’était pas pour la mettre de bonne humeur. Mais on apprenait de ses erreurs, non ?     Pour se changer les idées, elle décida de se remettre à la recherche de l’homme parfait. Encore une fois, tout était assez superficiel, mais elle se sentait mieux Lire la suite…

Chapitre 23

Ce matin-là, Sera n’avait envie de rien. Déjà que d’ordinaire, elle n’était pas opée pour grand-chose excepté la cuisine ou chercher des hommes, c’était dire sa motivation. Mais quand on perdait sa mère, il était bien normal de ne pas se sentir pousser des ailes. Alors elle profita en silence du dernier plat préparé par Judie, quelques heures plus tôt.     Tandis que Cloud passait son chagrin d’une autre manière ; en se donnant Lire la suite…

Chapitre 22

Il fallut à Sera se rendre à l’évidence : si elle voulait trouver l’homme de ses rêves, et ce en arrivant à tomber sur lui dans un bref délai de prélassement dans le quartier, il allait falloir qu’elle assure. Et assurer, pour Seraelle, ça voulait dire être si présentable que ledit homme ne pouvait pas lui résister. Alors un matin, elle décida de se mettre au sport. Ou du moins, à la course tranquille. Mais Lire la suite…

Chapitre 21

Seraelle aimait passer du temps au sous-sol pour faire cuire elle-même son poisson. Outre le fait que ça la détendait un peu, de rester devant le feu et l’écouter crépiter, elle savait bien que sa mère ne serait pas là toute sa vie pour lui préparer le repas sur le grill. Alors il fallait qu’elle s’entraîne. Et puis, en dehors de chasser les garçons dans le quartier, c’était bien une des seules choses qu’elle appréciait Lire la suite…

Chapitre 20

La vieillesse n’était certainement pas quelque chose que monsieur J appréciait. D’autant que la situation précaire de la famille l’empêchait de prendre sa retraire, au calme. Il avait certes accepté de jouer le jeu, mais la fatigue le rattrapait.     Dans un même temps, l’âge rappela à Judie sa présence. – Et la boucle se boucle… – Heureuse ? – D’être vieille à nouveau ? – Pas exactement, mais tu as eu une belle Lire la suite…

Chapitre 19

A force de cuisiner du poisson, Judie sentait qu’elle en connaissait toutes les coutures. Elle le savait au fond d’elle-même ; ç’avait l’air bête, mais c’était un accomplissement. – Et tu veux qu’on t’appelle la reine du poisson, aussi ? – Oh ben pourquoi pas ! – …     – Ma fille, il va falloir qu’on cause ! – Moui ? – Tu sais que l’école, le travail, tout ça, c’est important… – … Lire la suite…

Chapitre 18

Judie savait qu’il ne fallait jamais rien relâcher. C’est pourquoi, petit à petit, elle avait réussi à mater ce tapis de course récalcitrant. Fini les chutes et les déséquilibres ! Chaque petite victoire comptait.     Celui pour qui tout était plus difficile depuis le dernier indice était Cloud, qui rentrait bien souvent éreinté par une dure journée au lycée. Il fallait reconnaître que travailler et gérer ses problèmes intestinaux en même temps n’était pas Lire la suite…

Chapitre 17

La petite Seraelle, en bonne Templeton qu’elle était, fut finalement initiée (par elle-même) aux joies de la pêche. Il fallait savoir qu’elle profitait d’un moment où tout le monde dormait pour apporter sa première pierre à l’édifice : nourrir la famille, et ce en remplissant les aquariums devenus vides. C’était une activité comme une autre, et elle pouvait se sentir heureuse d’aider comme elle le pouvait.     Même si ses pioches n’étaient pas toujours Lire la suite…

Chapitre 16

Judie passait les heures en se questionnant sur la signification du dernier indice. – « Toute aide ne sera plus bonne à prendre »… J’ai déjà demandé de l’aide, moi ? – A part à moi, il ne me semble pas. – Oui mais à toi c’est normal pour m’empêcher de faire une stupidité qui me ferait reprendre cinquante kilos, tu vois, ça compte pas. – Donc tu as ta réponse. – C’est pas faux… Lire la suite…

Chapitre 15

Lorsqu’un indice était donné par le Janimju, le précédent, bien qu’ayant toujours des conséquences, se calmait un peu. C’est donc avec un sourire non caché que Cloud croisa un copain d’école devant la maison, un soir à la nuit tombée.     Il en profita pour passer quelques minutes avec lui, en prévision d’une mauvaise humeur le lendemain à l’école, au milieu du reste de leurs camarades. Même si l’on savait déjà que Cloud avait Lire la suite…

Chapitre 14

– Bon ! C’est dimanche, faut profiter de notre argent. – Et tu vas ajouter des trucs où, exactement ? – Ben on va faire un autre étage, nan ? – Et ton escalier ? – Ben je sais pas, j’vais bouger les berceaux ou le meuble avec le bocal à poisson ? – Interdit de bouger les trucs que tu peux pas porter sans grimacer. – Sérieux ?? – Ouais. – Bon ben un Lire la suite…

Chapitre 13

Pendant les trois jours où Sera n’était qu’un bébé, Cloud avait trouvé une nouvelle occupation : l’enquiquiner. En dehors d’aller à l’école, s’occuper des camarades trop lourds, et faire ses devoirs évidemment. Au moins, ça lui faisait penser à autre chose. D’ailleurs, Sera n’était pas un bébé terrible. Les seules fois où on l’entendait – en dehors des couches remplies et de l’estomac qui grondait -, c’était lorsque son frère faisait mine de lui raconter Lire la suite…

Chapitre 12

Malgré les apparences, monsieur J aimait quand même beaucoup son fils. Si l’un et l’autre semblaient ne se soucier que de leur façade et du fait d’être présentable et souriant, Cloud n’en restait pas moins la chair de sa chair. Et ça, J ne pouvait en être insensible.     Et il le fallait bien, pour contrebalancer un peu de la difficulté du boulot qui commençait à se faire ressentir. Comprenez, le travail en lui-même Lire la suite…

Chapitre 11

Le petit Cloud n’avait pas vraiment posé de questions concernant ses parents, sa maison, et son train de vie. Être né dans cet environnement avait eu le point positif que tout paraisse normal. Etait-il conscient de vivre dans un jeu ? Peut-être. Ou peut-être qu’il s’en moquait. Le seul réel souci persistait dans la plomberie douteuse de l’endroit. Vivre à deux avec des toilettes et des lavabos qui cassaient une fois sur trois, pouvait encore Lire la suite…

Chapitre 10

Les cris, les couches et les tétées auraient pu être contrebalancés par les adorables câlins que Judie donnait et recevait de son petit Cloud. Voir monsieur J gouzi-gouziller son fils était également une grande source de bonheur. Mais lorsque Judie devait se lever la nuit pour s’en occuper, elle redevenait une petite vieille aigrie à chaque fois. Bon, disons une petite jeune aigrie. Le comportement qu’elle avait à notre rencontre avec elle reprenait simplement le Lire la suite…

Chapitre 9

Monsieur J avait beau ne pas être très attaché à l’idée de s’engager définitivement, il montrait tout de même quelques avantages. Comme aller pêcher pour la nouvelle petite famille… en slip. Est-ce que c’était pour rendre Judie jalouse ou seulement se pavaner comme il en avait l’habitude ? Il n’y avait pas de réponse à ça. D’autant que madame n’était pas à ses côtés pour le voir ainsi dénudé.     Mais on ne pouvait Lire la suite…

Facebook320
Facebook
YouTube3k
Instagram280
Twitch
Tumblr